Saison terminée en ligue 2 la veille. Lens, Montpellier et Boulogne-sur-Mer montent en ligue 1 ; Amiens, Troyes et Reims descendent en national. Dijon a battu Lens 1-0 et termine à une honorable 8ème place. Metz et Strasbourg restent en ligue 2...

Joss et moi, on quitte les Vosges à 10h55, c'est-à-dire cinq minutes en avance sur ce qu'on avait prévu. Autant dire que c'est du jamais vu. Je demande déjà un arrêt pipi quelques minutes plus tard, la faute au petit déjeuner. Il fait très beau aujourd'hui. Joss conduit, je bois mais trop peu d'après lui. Moi en fait je trouve pas ça très intéressant de boire seule !! Des supporters lillois en voiture alsacienne nous doublent plusieurs fois et nous regardent à chaque fois avec insistance. Pourtant on n'a pas le moindre signe nancéien distinctif.

Pique-nique au soleil et sous le vent en début d'après-midi. En Belgique. Lunettes de soleil. Après je pionce une fois. Orange a oublié les sms d'accueil au Luxembourg mais se rattrape chez les belges.

On est à Lille vers 17 heures, après avoir pas mal galéré pour trouver une place de parking. On fait les touristes, quelques photos, on meurt de chaud, on croise Karine, Ludo et Séb qui ne veulent même pas boire un verre avec les alcooliques que nous sommes... Faut dire, Séb veut aller à la boutique du losc... Enfin bref, après tout ça on mange au mc do et direction le stade.

6016

Là, encore une bonne galère pour accéder au parking visiteurs, on demande à plein de stadiers et comme d'habitude, ils sont incapables de nous renseigner... Finalement, le parking, le parcage, les bonjours, le soleil qui fait cligner les yeux. Et j'ai mal au coeur subitement. Dernier match de la saison, dernier déplacement, la fin d'une grande aventure, dix mois sur les routes, un grand chelem de 25 déplacements rien que pour Nancy et plein de matchs annexes. Voiture, bus, train, avion, bateau, métro. Ski, marche, nage, course, roller. Neige, soleil, gel, pluie, brouillard, orage. Nancy, Paris, Dijon, Epinal. Foot, hockey, basket. Tant de kilomètres... et tant de souvenirs.

6033     6034     6044

Tifo côté lillois et drapeaux rouges du club. Étendards dans le parcage nancéien. On chante et les chants sont tenus pendant longtemps, très longtemps même. J'avais pas entendu ça depuis Troyes (chant de Cavese). Ça fait vraiment plaisir.

Sur le terrain, Lille marque rapidement deux buts. Mais on s'en fout. D'ailleurs Ouaddou réduit le score cinq minutes avant la mi-temps. Et Hadji égalise quinze minutes après la reprise. Et inscrit un troisième but... mais il est signalé hors-jeu. Alors forcément, c'est Lille qui le marque ce troisième but. Nancy ne reviendra plus et termine 15ème. Lille, avec sa cinquième place, gagne un ticket pour l'Europe.

6039     6049

Après, tout s'enchaîne, les joueurs viennent saluer et lancer des maillots. Bracigliano a du mal à trouver minus, il lui donne son maillot et minus me le redonne : il l'avait demandé pour moi quelques jours auparavant. Pour le grand chelem. Pour ces deux saisons (et plus) passées souvent ensemble aux quatre coins de la France (et même plus). Je suis un peu émue. On se congratule. Et alors les lillois envahissent le terrain et viennent provoquer le parcage. Des objets non identifiés volent de toute part. Et soudain, un grand mouvement de foule. Les lacrymogènes... Nancéiens aux yeux rouges, en larme, au souffle coupé ou excédés (et le mot est faible), des insultes, des crises de nerf. Moi je respire le maillot de Bracigliano. Reste sur place quand on m'encourage à partir au plus vite. Mais je ne sais même plus où est Joss, alors... Pendant ce temps, les fusées du feu d'artifices lillois explosent dans le ciel assombri. Et puis sur le parking le calme revient peu à peu...

On finit par partir. Défaite et gazage : la fin est triste !!! Heureusement, quelques résultats de la soirée remontent le moral. Marseille, malgré ses quatre buts marqués face à Rennes, termine deuxième... Car Bordeaux a assuré en battant Caen 1-0. Bordeaux est le nouveau champion de France !! Et Lyon qui a perdu de sa superbe se retrouve troisième. Mais Caen rejoint la ligue 2... avec Nantes et Le Havre. Paris termine sixième.

Le retour est long dans la nuit et sur les routes pourries de Belgique. J'essaye de dormir un peu car il faut se lever bien tôt le lendemain matin... On arrive dans les Vosges tard et je sais même plus à quelle heure. Place à la trêve estivale désormais. Tout cela valait la peine.