Aïïïïïïeuuuuu ! Ludo me téléphone à 5h51, soit une minute très exactement après mon double réveil et j'ai maaaaaal !!! Joss dort encore, je vais donc me doucher et le réveille quinze minutes plus tard (et non, pas quarante-cinq minutes plus tard). Ludo arrive quand nous sommes en train d'enfumer la cuisine et cinq minutes après, nous sommes dehors. Ludo, évidemment, se marre en voyant le tuyau qui pend sous ma voiture. Pour lui aussi, c'est un tuyau, je tiens à le préciser. Je raconte mon rêve effroyable à Josselin et Ludo mais préfère le taire au grand public, ça craint trop !!!

Bon, nous sommes à la bourre, normal et quand on arrive à Nancy, on se fait accueillir (huer) par un « toujours en retard les vosgiens ». Sauf que... Sauf que nous ne sommes même pas les derniers, et que deux RS arriveront (bien) après nous. Un canard se balade de l'autre côté de la route (et ça me rappelle Romorantin...) mais Joss le fait fuir. Et moi j'ai froid. Je monte dans le J9 RS, Ludo prend le volant, je copilote. Karine conduit le J9 AFC et nous suit. Le voyage se passe, entre Manu qui veut absolument qu'on lui trouve un mc do, Séb qui a envie de chier et tous ceux qui s'aèrent par la fenêtre, baptisent le pare-brise des AFC à la bière. Et la meuse c'est de la merde, la radio ne capte rien.

Ça casse sévèrement du vosgien : « retourne couper tes sapins » et puis ça chante une dizaine de fois sur le tube du printemps, même pas fatigués... ou des chants parisiens (ô ville lumière, horto magico). Chacun des trois vosgiens aura droit à son heure de gloire : « Ludovic danger public » (car Ludo aime vraiment beaucoup trop les trottoirs et s'en mange un bon paquet), « mon beau Josselin roi des forêts », et moi à cause du tuyau de ma voiture (« mais c'est le pot d'échappement !!!! » le pot catalytique, pour être plus précise, mais je ne le saurai que bien plus tard) et parce que quand je commence à conduire je refuse de tenter de passer sous un portique limité à 1,30m (bien m'en a pris), je fais marche arrière pour éviter un sens interdit et... en prendre direct un autre... Mais au final, paraîtra que je conduis surtout trop lentement... Mamie a offert du gâteau au chocolat à Josselin et je suis jalouse. Et dans le J9, on a plein de canisacs.

luadma

Les kilomètres s'enchaînent, les caps à même le sol également tout comme les pauses. Pauses pipi, pauses ravitaillement liquide ou solide. On a mangé à 9 heures au mc do (et les AFC piquent les tickets de caisse pour aller aux toilettes), on y remange à 14 heures, et on ira encore à 22 heures... Strict régime alimentaire. Il pleut, Nico en short regrette mais se réchauffe avec l'alcool. Et moi j'ai froid. Mamie sort sa glacière au mc do sous les yeux médusés de tout le monde et les deux Adrien gardent des places assises en échange de frites.

Après Paris, je sais plus trop à part qu'il pleut, que je bois deux verres de vodka, qu'on fait une pause pipi pour les filles lors de laquelle Laëtitia raconte ses délires/pulsions alcooliques !! Ludo roule plus vite que moi mais plus mal (tous les trottoirs s'en souviennent). On arrive à Caen à 17 heures, des caennais nous attendent et nous allons boire un verre avec eux. Bières, un sandwich payé mais que personne n'a commandé. On pioche tous dedans, d'abord les frites, puis les steaks, la salade, le pain... ou comment nourrir une demi-douzaine de personnes. Les caennais disent qu'ils vont craquer en début de match, nous expliquent la politique de leur club et les nancéiens les envient trop...

5852

Nous nous séparons pour regagner notre parcage tandis qu'un RS va cuver dans le J9... Arrivée de quelques nancéiens mais ce soir, nous serons peu (entre cinquante et soixante environ). Bâchages AFC et RS et gros délires tout au long du match. En face, comme prévu, les caennais crament. C'est beau.

5856     5861

Tout d'abord, Nancy ouvre le score dès la première minute par Hadji, au moment où Fontenoi nous rejoint !!! Peine à croire à tant de bonheur, nous chantons et tenons les chants tellement longtemps que Camille et/ou moi demandons fréquemment du changement. Pendant ce temps, Josselin est allé faire une sieste sur son lit de Caen improvisé... À un moment, un stadier me demandera d'aller vérifier s'il est toujours vivant, donc je commence par le prendre en photo, logique, puis je vais légèrement le secouer. Il respire toujours, génial. Je redescends donc et reprends avec tout le parcage (bon d'accord une grosse vingtaine de personnes) la nouvelle chorégraphie de Manu, à base de coucous. Caen égalise dans le temps additionnel de la première période. Petit coup de massue...

1119

En seconde période, Nancy subit, Nancy fait le dos rond, subit les attaques de l'équipe de Caen mais ne craque pas. Gregorini, Gregorini... remember Bordeaux 2009. Camille en mode méchante qui insulte les caennais. Et moi j'ai froid. Joss de retour de sa sieste aussi d'ailleurs !! Et Nancy inscrit un deuxième but, Adjet à la 85ème, quelques minutes après son entrée forcée car Chrétien est sorti sur blessure ! Et c'est son premier but en ligue 1 !! Incrédulité, joie, liesse, embrassades, hystérie. Les dernières minutes sont longues, très longues... J'ose à peine regarder encore le terrain, persuadée d'y voir le pire. Et finalement, l'arbitre siffle la fin du match sous les sifflets caennais. Nancy vient de remporter son second match consécutif après des semaines de disette !!! Et je crois que Nancy n'avait encore jamais gagné à Caen (après Nantes... c'est une bonne année pour les fins de série).

5870     5871

On nous laisse rapidement sortir, je discute un moment avec Stéphane, de foot, de déplacements, que des choses originales après un match de Nancy ou presque. Et j'ai les bras plein de paquets de clope. Ça crie à la contrebande autour de moi... Camille boit une bière pour fêter la victoire, c'était son pari et moi je l'envie !! Je reçois un message de Florian et Ludo est jaloux...

1142

On repart sous les francs sourires des CRS qui voient le désastre à l'intérieur du J9 (deux bons comatages) et on retrouve Fontenoi une heure plus tard pour manger, pendant que les AFC se rendent en pèlerinage au village natal de mamie. Toujours au mc do donc où les toilettes font boîte de nuit et il y a toujours deux morts dans le véhicule. Fontenoi et Ludo ont de sérieux problèmes de calcul, si on enlève 7 à 11 ben ça fait 5... Plus tard, je me plante dans les ronds-points mais est-ce la peine de le souligner ? C'est une habitude bien ancrée désormais. Bien plus tard, on doit s'arrêter à une station-service fermée mais pleine de camions pour attendre les AFC et il se remet à pleuvoir. Mamie a perdu ses clés de voiture. Mamie a perdu son sac. Mamie nous saoule sur ce coup-là !!!

5880

Finalement, après quelques relais conducteurs, nous arrivons à Nancy vers 6 heures du matin. Je récupère des bières non bues par Jé et je repars avec les deux vosgiens dans le brouillard. On dépose Joss près de Neufchâteau, Ludo prend des photos du soleil brouillé ou des animaux, puis je me ramène chez moi. Le tuyau sous ma voiture pend toujours aussi lamentablement. Il est 8 heures et il fait beau maintenant...