Je suis en avance !! Enfin, après rectification, il s'avère que c'est plus Ludo qui est en retard que moi qui suis en avance... Ça me permet néanmoins de retirer un peu d'argent, ce qui devrait m'éviter d'accumuler de nouvelles dettes. Je trouve pas la poste mais je la cherche même pas. À la base, je voulais 40 ou 50€ pour le week-end, le guichet me propose 30 ou 60... Dans le doute, j'opte pour la plus petite des sommes proposées. Bref, Ludo me téléphone, je lui dis que je suis dans une rue de Charmes qui conduit au camping. Il finit par arriver après avoir hésité. Oui, la rue du camping, c'est aussi celle du crématorium et du funérarium...

Bref, Ludo décide qu'on prend sa voiture car soi-disant il y aurait plus de place que dans la mienne. Je réclame déjà un arrêt pipi parce que j'ai bu une grosse tisane avant de partir (et oui, je suis malade). Nous discutons de tout et de rien et retrouvons Karine (dont c'est l'anniversaire le jour-même : encore joyeux anniversaire à toi !!), minus et Elise. Les trois nouveaux arrivants me laissent devant, bien sympa de leur part. Ils me ménagent car je suis malade peut-être ? Ou parce que je suis à l'origine de ce déplacement ? Nous faisons escale à une station-service, Fontenoi appelle Ludo et je suis sûre qu'il nous envie d'aller voir Dijon. On discute (je sais plus si c'est à ce moment ou dans la voiture, mais peu importe) du match Paris-Braga à venir, du désistement de Travis qui compromet le déplacement et là, stupeur, minus qui dit qu'il vient, mais bien sûr et comment ça, on le savait pas ?! Alors, un gros ouf de soulagement et un énooooorme merci pour cette excellente nouvelle !!

A Metz, nous sommes pris dans de petits bouchons avant le stade, on demande le parking visiteurs et bien entendu la première réponse, c'est qu'il n'y en a pas. En insistant, on nous renvoie au parking. On passe par le chemin glauque habituellement emprunté par les bus, et là, on entend déjà les tambours des dijonnais et cinq crs viennent nous encadrer. Un par personne quoi. On joue bien la comédie : « alors comme ça, vous venez des Vosges pour Dijon ? Vous avez mis combien de temps ? ». « Oh... je sais pas, 1h30 ou 2h, on a fait un arrêt à N.. euh, enfin on a fait un arrêt en cours de route quoi ». Surtout, ne pas dire Nancy !!! Karine et moi avons mis une écharpe de Dijon, histoire de faire encore plus vrai. Car quand même dans l'histoire, nous sommes deux 88, deux 54 et un 57. Mais, contrairement à il y a deux ans, pas de contrôle des cartes d'identité. Et place à 5€. Uniquement pour ça, la ligue 2 fait rêver.

Le coup d'envoi a déjà été donné, nous ne sommes même pas encore passés à la fouille. La stadière hallucine de voir trois filles arriver et seulement deux mecs. Pour Karine, comme d'hab ça prend trois plombes. Et enfin, on monte les escaliers pour accéder au parcage haut.

0665     8880

Et là, c'est le drame. Un fou rire nous parcourt de bas en haut. Merde, le parcage dijonnais est aussi drôle que ce que j'avais pu voir l'année dernière à Amiens ! Des tambours qui t'explosent les oreilles, trois mégas tournés vers le terrain et aucune coordination dans les chants ! En plus, c'est d'un lent tout ça... au moins on a bien le temps de faire tous les clap clap clap super distinctement. Mais qu'on ne nous en veuille pas, nous avons tout de même chanté pas mal, enfin surtout minus qui m'a rendue sourde à force. Et nous avons même lancé quelques chants. Et même moi d'ailleurs !! Bon d'accord, j'ai lancé un truc, repris par Karine, puis par minus, puis par un capo ! On s'est éclatés tout du long, Ludo faisant des têtes horrifiées, genre « on est où là ?! ». Et moi qui reprenais minus ou Karine car ils se plantaient dans les paroles « là c'est Dijon et pas allez, mais non lalala et pas dijonnais »... Minus ravi de chanter « poussez, poussez, ça va rentrer » et nous cinq ébahis par le chant « Dijon c'est le Brésil, le reste c'est des fadas, on va de ville en ville, gagner le championnat » ou encore médusés par un improbable « Dijon est magique » ! Alors, on a presque envie de lancer un « ça pue la ligue 2 », mais ça serait méchant pour les dijonnais.

8898     0684

Enfin, ça change de Nancy et de la ligue 1. Metz, on a pas entendu grand chose grâce aux tambours dijonnais. Le stade bien vide, bien triste, malgré finalement la victoire de Metz 2-0. Mais Dijon a bien tenu tête, en tout cas mieux qu'il y a deux ans (5-0...), mais n'a pas réussi à mettre ses quelques occasions au fond. Et a commis deux erreurs qui ont coûté cher, à chaque fois en fin de mi-temps. Sans compter sur l'arbitre, assez lamentable, qui a laissé certains joueurs messins défoncer des dijonnais... Bref, troisième défaite consécutive pour Dijon mais petit déplacement bien sympa. Deux bus dijonnais pour un vendredi soir, c'est pas mal. Dommage qu'ils ne sachent pas mieux mettre leur nombre à profit pour animer le parcage... parce que moi en tout cas, je peux chanter fort quand je veux, selon Karine.

8907     0680     8891

Nous laissons l'escorte sur place et partons en premier. Direction le mc do. On veut aller au centre mais pas de place pour se garer. Nous optons finalement pour celui qui est au sud de Metz. Là, Akon chante nananana et Elise et Ludo gardent ça longtemps en tête. Moi je me souviens que je dois rappeler ma mère, il est 23h30, Karine dit qu'elle oserait jamais appeler ses parents à une heure aussi tardive ! Ma mère m'apprend qu'Épinal (hockey) a perdu contre Rouen (1-4) et est donc éliminé des play-offs... Fin de saison donc, reprise à la patinoire en août prochain.

Dépôt de minus et Karine, puis d'Elise, les trois à Nancy, puis de moi-même à Charmes. Et merci à Karine et Ludovic pour les photos.